Juillet / Août / Été

Juillet


Le deuxème mois de l'été météorologique aura été très différent du premier avec la persistance d'un beau temps chaud, voire très chaud, très ensoleillé et sec hormis localement sous orages. A l'échelle du pays il s'agit du troisième mois de Juillet le plus chaud derrière 2006 et 1983, et du deuxième le plus chaud dans le Sud-Ouest.

Après quelques jours encore en demi-teinte en tout début de mois, l'été s'installe dès le premier weekend en raison de conditions anticycloniques accompagnées par un flux continental sec. Si les températures sont généralement de saison sur les deux-tiers Nord du pays la chaleur s'installe déjà durablement dans le Sud et surtout le Sud-Ouest avec des maximales supérieures à 30° et des nuits très douces, voire chaudes. La chaleur ne tarde pas à gagner les régions septentrionales, avec pour seule ombre au tableau un régime nettement plus frais sur les côtes de la Manche généré par une brise de Nord-Est. Si la chaleur n'atteint à aucun moment des records en intensité, elle devient exceptionnelle par sa longueur et bat d'ailleurs des records de longévité dans le Sud-Ouest. Après une très légère baisse en dernière décade suite aux vagues orageuses, les températures repartent à la hausse dans les derniers jours du mois.

Un temps sec a généralement dominé durant les deux premières décades avec essentiellement des orages orographiques sur les principaux reliefs de la moitié Sud (Alpes et Pyrénées) et débordant parfois en plaine. Durant la dernière décade plusieurs épisodes orageux violents (MCS, MCC) ont balayé une partie du pays, particulièrement les régions allant de la côte Aquitaine à l'extrême Nord en passant par le Centre-Ouest et le bassin parisien. Occasionnant beaucoup de dégâts lors de leurs passages, les lames d'eau ont également été importantes localement. Dans le même temps, d'autres dégradations orageuses ont concerné une partie du Massif Central et le Centre-Est. On retrouve donc logiquement une pluviométrie mensuelle très inégale avec ponctuellement des cumuls excédentaires et une certaine sécheresse sur une grande partie du pays.

L'ensoleillement aura été proche des records tout comme les températures avec des valeurs proches ou supérieures à 300h mensuelles sur de nombreuses régions. Si les valeurs sont proches des moyennes sur les régions méditerranéennes (en raison de moyennes déjà hautes), les excédents sont très importants sur le reste du pays, et même records dans le Sud-Ouest et en Bretagne. Un bilan bienvenu après un premier semestre généralement bien sombre !

Températures Juillet

Valeurs : Maximum : 26,0° à Nîmes (30) / Minimum : 17,8° à Landivisiau (29).

Rapports aux moyennes : Maximum : +3,3° à Mont-de-Marsan (40) / Minimum : -0,3° à Figari (2A)


Pluviométrie Juillet

Valeurs : Maximum : 131,6 mm à Chambéry (73) / Minimum : 1,4 mm à Ajaccio (2A)

Rapports aux moyennes : Maximum : +402,2 % à Marignane (13) / Minimum : -87,9 % à Mont-de-Marsan (40)


Ensoleillement Juillet

Valeurs : Maximum : 388 h à Marignane (13) / Minimum : 250 h à Evreux (27)

 Rapports aux moyennes : Maximum : +63,3 % à Brest (29) / Minimum : -18,1 % à Figari (2A)


Août :


Les conditions chaudes et orageuses de la fin Juillet ont persisté durant la première semaine du mois avant des conditions généralement anticycloniques et donc très calmes s'installant durablement sur la France. Il s'agit donc d'un mois d'été standard, presque un cas d'école, correctement chaud mais sans excès notable, sec hormis quelques orages plutôt aléatoires (hormis en début de mois) et très bien ensoleillé sur tout le pays.

Les deux premiers jours du mois la chaleur atteint des niveaux élevés avant une franche dégradation et un régime globalement de saison jusqu'aux derniers jours du mois. Donc aucune observation particulière en raison de cette régularité, les excédents comme les déficits thermiques n'étant que très peu significatifs.

En raison de conditions anticycloniques les précipitations se sont logiquement avérées plutôt rares avec pour seul véritable apport significatif les dégradations orageuses du début de mois. C'est ainsi que des éxcédents apparaissent très spontanément sur la Charente, le Nord du bassin parisien et surtout sur une partie de l'Auvergne.

Le soleil s'est montré généreux sur tout le pays et bien qu'en-dessous des valeurs records de Juillet, les excédents restent importants sur la majeure partie du territoire, permettant de continuer à rattraper en partie le déficit creusé durant le premier semestre. Seuls l'extrême Nord et quelques portions du littoral méditerranéen échappent à ce constat.

Températures Août

Valeurs : Maximum : 25,6° à Toulon (83) / Minimum : 16,9° au Puy-en-Velay (43)

Rapports aux moyennes : Maximum : +1,1° à Ajaccio (2A) / Minimum : -0,5° à Châteauroux (36)

 

Pluviométrie Août

Valeurs : Maximum : 114,1 mm à Clermont-Ferrand (63) / Minimum : 1,0 mm à Salon-de-Provence (13)

Rapports aux moyennes : Maximum : +84,3 % à Clermont-Ferrand (63) / Minimum : -97,0 % à Salon-de-Provence (13)


Ensoleillement Août

Valeurs : Maximum : 361 h à Marignane (13) / Minimum : 198 h à Lille (59)

Rapports aux moyennes : Maximum : +27,8 % à Nantes (44) / Minimum : -3,7 % à Cazaux (33)


Eté 2013 (Juin-Juillet-Août) :


L'été dans son ensemble aura finalement été relativement proche des moyennes tous critères confondus avec une sorte d'équilibrage entre un mois de Juin frais, humide et gris, un mois de Juillet qui fut tout le contraire et enfin un mois d'Août très proche des moyennes. Le coeur de l'été, et donc en exceptant le mois de Juin, aura même été le plus beau et le plus chaud depuis plusieurs années, car il faut en effet remonter assez loin pour retrouver un duo Juillet/Août estival dans la longueur, et notamment à l'exceptionnel été 2003.

Les températures moyennes sur trois mois se retrouvent légèrement excédentaires quasiment partout malgré un mauvais démarrage en Juin, les quelques déficits existant restant très faibles et isolés géographiquement. Les excédents s'avèrent globalement légèrement plus importants au Nord qu'au Sud.

Les cumuls pluviométriques sont généralement moyens et logiquement aléatoires au gré des dégradations orageuses qui ont ponctué tout l'été. Une bande allant de l'extrême Sud-Ouest au Poitou ainsi qu'une partie du bassin parisien et de la Bourgogne affichent des excédents plus ou moins marqués, la première de ces régions ayant connu des pluies très abondantes en Juin puis toutes ayant connu de grosses lames durant les orages du reste de l'été. Le bilan général est déficitaire ailleurs mais de manière peu importante hormis localement sur une partie des littoraux de la Manche et de la Méditerranée.

Malgré un mauvais démarrage en Juin, le soleil a très largement brillé le reste de l'été avec même des excédents notables pour la saison estivale (les écarts aux moyennes étant normalement moins importants à cette saison, ces moyennes étant plus hautes). Les excédents les plus faibles se trouvent sur une partie du quart Sud-Est (Alpes, Côte d'Azur et Corse) et dans l'extrême Nord. Les plus importants se trouvent dans le Nord-Est et en certains endroits du Grand Ouest proche des côtes.

 

Températures Eté

Valeurs : Maximum : 24,0° à Perpignan (66), Istres (13), Marignane (13) et au Luc-en-Provence (83) / Minimum : 16,0° à Landivisiau (29)

Rapports aux moyennes : Maximum : +1,2° à Abbeville (80) / Minimum : -0,7° à Figari (2A)


Pluviométrie Eté

Valeurs : Maximum : 359,5 mm à Biarritz (64) / Minimum : 7,0 mm à Hyères (83)

Rapports aux moyennes : Maximum : +57,9 % à Cognac (16) / Minimum : -88,9 % à Hyères (83)


Ensoleillement Eté

Valeurs : Maximum : 1116 h à Marignane (13) / Minimum : 614 h à Brest (29)

Rapports aux moyennes : Maximum : +23,9 % à Charleville-Mézières (08) / Minimum : -6,6 % à Figari (2A)


Retrouvez le bilan du mois de Juin -> http://climatedata.e-monsite.com/pages/climatologie/cat-2013/juin.html

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×