Hiver 2012-2013

Cumuls pluviométriques du 01/12/12 au 28/02/13 :


Cumuls Hiver

Les 3 stations les plus humides :

  1. Biarritz : 600,8 mm
  2. Tarbes : 541,4 mm
  3. Pau : 525,7 mm

Les 3 stations les plus sèches :

  1. Marignane : 54 mm
  2. Orange : 60,3 mm
  3. Salon de Provence : 61,3 mm

Rapports aux moyennes de la pluviométrie du 01/12/12 au 28/02/13 :


Ecarts normes

Les 3 plus gros excédents :

  1. Auch : +101,7%
  2. Calvi : +98,9 %
  3. Tarbes : +98,5 %

Les 3 plus gros déficits :

  1.  Montpellier : -59,6 %
  2. Orange : -58,7 %
  3. Marignane : -56,9 %

Cet hiver, à contrario de ses prédécesseurs, s'est montré largement humide sur la majorité des régions françaises ; il s'agit du premier depuis plus d'une décennie, voire davantage dans certaines régions. Les cumuls dépassent les 400 mm sur l'extrême Sud-Ouest, voire localement 500 ou 600 mm sur l'Ouest des Pyrénées.

Cependant, des inégalités criantes apparaissent sur la moitié Sud du pays entre un Sud-Ouest largement excédentaire et une zone allant du Languedoc-Roussillon à la moyenne vallée du Rhône en fort déficit pour la deuxième année consécutive. Les autres zones déficitaires s'étendent d'une part de l'Auvergne à la haute vallée du Rhône et d'autre part de la Picardie au Nord-Est (Lorraine exceptée). Ailleurs, les précipitations hivernales ont été en excédent, tout en restant raisonnables, permettant ainsi une bonne recharge des nappes phréatiques.

Décembre a été dominé majoritairement par un régime perturbé apportant de nombreuses perturbations sur la majeure partie du territoire, hors régions "abritées", et surtout à l'Ouest. Janvier, bien que différent dans la configuration synoptique avec un flux de Nord-Ouest dominant aura vu de nombreux épisodes neigeux ou pluvio-neigeux. Les quantités cumulées, en neige comme en pluie, sur la barrière Pyrénéenne atteignant alors des records et provoquant de nombreuses inondations sur le piémont. Ce régime a perduré jusqu'en première décade de Février avant une nette accalmie et le retour à des conditions majoritairement sèches et anticycloniques pour la fin d'hiver ayant permis un repos bienvenu des sols alors saturés sur la majorité du territoire.

Rapports aux moyennes 1981/2010 France entière : +13,7 %

Températures moyennes saisonnières du 01/12/12 au 28/02/13 :


tm-hiver

Rapports aux moyennes de la température moyenne saisonnière du 01/12/12 au 31/01/13 :


ecart-tm-hiver

Comme souvent ces dernières années l'hiver s'est montré proche des moyennes thermiques et il en ressort tout juste un petit déficit à l'échelle du pays. Il apparaît cependant un dégradé Est-Ouest, avec un déficit maximum atteint sur le Nord des Alpes et le Sud du Massif Central, et à l'opposé un léger excédent sur les régions atlantiques.

Dans le détail, Décembre a été partout excédentaire avec simplement les premières gelées généralisées lors de la première semaine du mois, et la suite dominée par une douceur en raison d'un flux majoritairement océanique. Janvier est légèrement déficitaire à l'échelle du pays avec ce même dégradé Est-Ouest évoqué précédemment en raison d'invasion polaire maritime dominantes, contrastant avec une certaine douceur en tout début et fin de mois. Février est comme l'an dernier déficitaire sur toutes les régions, mais sans commune mesure avec son prédécesseur ; le flux continental qui a perduré une bonne partie du mois, tantôt anticyclonique, tantôt dépressionnaire, aura induit d'une part des matinées froides, et d'autre part un dernier épisode hivernal tardif et bref mais relativement marqué.

Rapports aux moyennes 1981/2010 France entière : -0,3°

Ensoleillement du 01/12/12 au 28/02/13 :


soleil-hiver.jpg

Rapports aux moyennes de l'ensoleillement du 01/12/12 au 28/02/13 :


rapport-normes-hiver

En raison de conditions perturbées persistantes de Décembre au début Février, cet hiver 2012-2013 aura été majoritairement gris, régions méditerranéennes exceptées, avec cependant un bilan hétérogène sur les autres régions. En effet, si le Sud-Ouest et la façade Atlantique se rattrapent avec un mois de Février excédentaire et un mois de Décembre proche des moyennes, la situation est bien plus morose du Nord au Centre-Est en passant par le Nord-Est et le Centre où de nombreux records ont été battus.

Après un mois de Décembre gris au Nord et correct au Sud, Janvier aura été très gris sur les trois quarts du pays, et Février quoique mieux sur l'Ouest privilégié en flux continental, s'est avéré tout aussi sombre dans le Nord-Est et le Centre-Est.

Rapports aux moyennes 1981/2010 France entière : -14,9 %

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site