Avril

Températures :

Températures Avril

Les 3 stations les plus chaudes :

  1. Solenzara : 15,0°
  2. Calvi : 14,9°
  3. Ajaccio, Figari : 14,5°

 

 Les 3 stations les plus froides :

  1. Le Puy : 7,3°
  2. Charleville-Mézières : 8,3°
  3. Abbeville : 8,5°

Les 3 plus gros excédents :

  1. Ajaccio : +1,6°
  2. Calvi : +1,4°
  3. Figari, Solenzara : +1,3°

 

 Les 3 plus gros déficits :

  1. Nantes : -0,9°
  2. Rennes : -0,9°
  3. Lanvéoc : -0,9°

Pour la première fois de l'année, le mois écoulé se sera montré proche de la moyenne à l'échelle du pays. Globalement, un tiers Est ainsi que l'Aquitaine enregistrent de faibles excédents, tandis qu'une moitié Nord-Ouest, le Centre du pays et l'ensemble Languedoc-Basse et Moyenne Vallée du Rhône enregistrent des déficits, tout aussi faibles. Les excédents sont plus marqués dans l'extrême Sud-Est et en Corse.

La première décade (et jusqu'au 12) aura été fraîche avec un régime globalement perturbé. Dès le 14 les températures s'envolent et prennent des allures estivales sur presque tout le pays ; deux pics de chaleur auront lieu et un certain rafraîchissement s'en suivra, mais avec toujours des conditions calmes et globalement de saison. La fin de mois sera nettement plus perturbée et des remontées chaudes auront lieu à l'avant, notamment sur l'extrême Sud-Est.

Pluviométrie :

Pluviométrie Avril

Les 3 plus gros cumuls :

  1. Chambéry : 144,6 mm
  2. Le Puy : 131,5 mm
  3. Besançon : 127,6 mm

 

 Les 3 plus petits cumuls :

  1. Paris : 10,6 mm
  2. Cambrai : 16,8 mm
  3. Saint-Quentin : 20,8 mm

Les 3 plus gros excédents :

  1. Le Puy : +114,2 %
  2. Dijon : +98,3 %
  3. Nancy : +95,3 %

 

 Les 3 plus gros déficits :

  1. Paris : -79,5 %
  2. Cambrai : -65,3 %
  3. Saint-Quentin : -56,8 %

Contrairement aux trois premiers mois de l'année, Avril s'est montré relativement calme et se retrouve à peine excédentaire à l'échelle de la France. Une large bande suivant les Côtes de la Manche ainsi qu'une partie du Sud-Ouest, et particulièrement la vallée de la Garonne enregistrent des déficits, tandis que le bilan est excédentaire sur les deux tiers Est du pays (ainsi qu'une bande allant jusqu'au Centre-Ouest).

Ce sont surtout le début et la fin de mois qui contribuent à ce bilan, car une période calme et sèche (la première généralisée à tout le pays depuis le début d'année) s'est faite sentir du 13 au 25. C'est surtout dans les derniers jours du mois que les cumuls observés sur l'Est du pays seront importants, particulièrement sur le Centre-Est et le Nord-Est ; cette période se prolongeant durant la première semaine de Mai et amenant aux inondations que certaines régions connaissent actuellement.

Ensoleillement :

Ensoleillement Avril

Les 3 plus gros cumuls :

  1. Toulon : 224 h
  2. Calvi : 223 h
  3. Marignane : 219 h

 

 Les 3 plus petits cumuls :

  1. Mulhouse : 118 h
  2. Le Puy : 123 h
  3. Ambérieu : 126 h

Les 3 plus gros excédents :

  1. Caen : +21,6 %
  2. Abbeville : +14,5 %
  3. Biarritz : +14,2 %

 

 Les 3 plus gros déficits :

  1. Mulhouse : -33,0 %
  2. Ambérieu : -33,0 %
  3. Saint-Etienne : -28,0 %

La situation ne s'améliore pas vraiment sur les troius quarts du pays avec un déficit annuel qui continue de se creuser. La situation est particulièrement critique sur le Nord-Est et le Centre-Est qui enchaînent un énième mois gris après une très longue basse saison. La situation est bien meilleure sur les régions littorales de la Manche et de l'Atlantique, au point que certaines stations du Nord-Ouest enregistrent des cumuls égaux ou supérieurs à certaines stations méditerranéennes, qui elles comptabilisent un deuxième mois déficitaire d'affilé.

La première partie du mois s'est avérée globalement grise en raison d'un régime perturbée. Le soleil est revenu en milieu de mois avec les premières journées estivales, mais cela aura été de courte durée pour la moitié Est du pays, qui sera longtemps affectée en dernière partie de mois par un régime de goutte froide véhiculant un régime perturbé. Lors des journées plus calmes, le ciel aura eu du mal à véritablement se dégager, tandis que dans ce type de situation l'Ouest de la France, jusqu'au bassin Parisien, profite de conditions nettement plus clémentes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site