Afrique de l'Ouest

Pluviométrie annuelle :

Pluviométrie annuelle

Nous pouvons observer le logique dégradé Nord/Sud des cumuls annuels moyens qui s'étendent de 88 mm à 2954 mm sur la zone concernée.
On voit cependant apparaître quelques azonalités, concentrées sur la côte Atlantique où les deux valeurs extrêmes sont atteintes :
- D'une part, une aridité qui descend davantage vers le Sud que sur le reste de l'Afrique de l'Ouest, en raison du phénomène d'upwelling sur cette partie de la côte (qui remonte jusqu'au Maroc), qui provoque la remontée d'eaux profondes et froides et qui donc "assèchent" le climat local. Assécher est entre guillemets car l'air n'en est pas moins humide et les brouillards y sont fréquents, mais il s'agit justement d'une simple condensation, qui n'atteint pas le stade de précipitations.
- D'autre part, le phénomène de mousson africaine bien connu sur le Sud-Ouest de la région étudiée, qui offre des pluies torrentielles. Ceci est justement visible sur la seconde carte.

Cumul pluviométrique du mois le plus humide :

Mois le plus humide

- On voit donc apparaître cette zone concernée par la mousson avec des cumuls mensuels dépassant les 500 mm, et atteignant au maximum 835 mm.

Durée de la saison humide en nombre de mois (cumul mensuel > 60 mm) :

Durée saison humide

- La durée de la saison humide confirme le phénomène de mousson, car les zones touchées ne comptent pas davantage de mois humides que les autres zones à latitude égale.
- D'autre part, on voit l'inexistence de la saison humide à l'extrême Nord, dans la zone Saharienne, avec aucun mois humide (>60 mm).
- Enfin, même si l'on se rapproche géographiquement de l'Equateur, toute la zone étudiée est concerné par au moins un mois de saison sèche (<60 mm), donc il n'existe pas de climat équatorial à proprement parler. Le maximum est atteint sur la côte entre l'Est de la Côte d'Ivoire et l'Ouest du Ghana.

Températures moyennes annuelles :

Tmm annuelles

Température moyenne de Janvier :

Tmm Janvier

Température moyenne d'Avril :

Tmm Avril

Température moyenne de Juillet :

Tmm Juillet

Température moyenne d'Octobre :

Tmm Octobre

On voit donc la "bande chaude" cantonnée au Sud en hiver (mais de moindre intensité), progressivement remonter sur la zone sahélienne au printemps, puis vers le Sahara en été, pour ensuite redescendre vers le Sud à partir de l'automne.

La zone sahélienne se situant dans la partie la plus chaude de la région durant l'essentiel de l'année (au centre aux inter-saisons et en bordure Sud en été), il est donc logique qu'elle enregistre du même coup les températures moyennes annuelles les plus élevés. Certaines villes du Sahel ont une Tmm annuelle supérieure à 30°.

Au contraire, hormis effets locaux dus aux reliefs et provoquant un "rafraîchissement" plus sensible, la zone la moins chaude se trouve être une large bande côtière, celle-ci connaissant moins de variations de températures au cours de l'année, proximité de l'Equateur oblige, et la saison sèche y étant nettement moins marquée, bien que partout présente au moins un mois de l'année.

Indice d'aridité annuelle de De Martonne :

aridité

0 à 5 : hyper-aride (désert)
5 à 10 : aride (transition entre désert et steppe)
10 à 20 : semi-aride (steppe à savane herbeuse)
[20 : limite tempérée]
20 à 30 : semi-humide (savane)
30 à 50 : humide (savane arborée à forêt éclaircie)
>50 : hyper-humide (forêt tropicale)

L'inconvénient principal de cet indice est qu'il ne tient pas compte de la répartition des précipitations au cours de l'année. Ainsi, les zones avec des valeurs >50 ne sont pas toutes couvertes de forêt tropicale car leurs précipitations très importantes résultent du régime de mousson, qui ne dure que quelques mois dans l'année.

Classification de Köppen :

koppen 

Am : climat tropical humide ou de mousson
Aw : climat de savane à hiver sec
Bsh : climat semi-aride chaud
Bwh : climat aride chaud

Sources :

- Données mensuelles et annuelles : ClimateData.eu

- Réalisation : Astrid Neveu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site