Classification pluviométrique

Classe 1 : Pluviométrie annuelle

A : + de 1000 mm / an
B : 800 à 1000 mm / an
C : 600 à 800 mm / an
D : - de 600 mm / an

Classe 2 (le plus délicat) : Répartition saisonnière

A : minimum estival, maximum automnal (méditerranéen ou océanique méridional)
B : minimum estival, maximum hivernal (méditerranéen ou océanique)
C : minimum hivernal, maximum printanier et/ou estival (continental ou abri)
D : sans minimum, maximum printanier (pyrénéen)
C : sans minimum, ni maximum (océanique dégradé type central/parisien)

Classe 3 : Niveau de sécheresse estivale

A : Sécheresse estivale (mois le + sec <30 mm) -> méditerranéen
B : Minimum estival sans sécheresse (mois le + sec >30 mm mais <1/2 du mois le + humide) -> océanique
C : Pas de minimum estival (autres climats)

On obtiendrait donc une classification en 4 grandes zones :
- Méditerranéen
- Océanique
- Océanique dégradé
- Continental

Certaines de ces catégories étant subdivisées :
- Océanique : type méridional et type maritime
- Océanique dégradé : type "pyrénéen" et type "parisien"
- Continental : continental et d'abri

Voilà, avant de ranger tout le monde dans des cases, quelques cartes de repères :

Pluviométrie annuelle :



(Correspondent aux 4 sous-classes évoquées au début)

Minimum estival :



En rouge : les 3 mois les plus secs sont Juin-Juillet-Août
En orange : 2 des mois les plus secs sont entre Juin et Août

Minimum hivernal :



En jaune : les 3 mois les plus secs sont entre Décembre et Mars
En orange clair : 2 des mois les plus secs sont entre Décembre et Mars

Maximum printanier :



En vert foncé : les 3 mois les plus humides sont Avril-Mai-Juin
En vert clair : Mai est un des 3 mois les plus humides de l'année


Voilà pour compléter la carte de minimum estival, une carte pour le niveau de sécheresse estivale.

Sécheresse estivale :



En rouge foncé : 3 mois <30 mm
En rouge : 2 mois <30 mm
En orange : 1 mois <30 mm
En jaune : aucun mois <30 mm et mois le plus sec =<1/2 du mois le plus humide

Rajout d'une classe supplémentaire après étude plus en détail :




En orange : A : minimum estival, maximum automnal (méditerranéen, atlantique et sud-rhodanien)
En jaune : B : minimum estival, maximum hivernal (océanique maritime et roussillonnais et alpin)
En bleu : C : minimum hivernal, maximum printanier et/ou estival (continental)
En vert : D : minimum hivernal, maximum automnal (nord-rhodanien)
En violet : E : minimum variable, maximum printanier (pyrénéen)
En vert clair : F : minimum variable, et à 2 maximums en mai et en automne ou hiver (semi-océanique : nordiste, parisien, centriste)

On obtient donc :

AAB : océanique hyper-humide méridional -> station de référence : Biarritz
ABB : océanique hyper-humide breton -> station de référence : Brest
AEC : semi-océanique hyper-humide pyrénéen -> station de référence : Pau
AFC : semi-océanique hyper-humide dégradé -> station de référence : Besançon

BAB : océanique atlantique humide et sud-rhodanien -> stations de référence : Bordeaux, Montélimar
BBB : océanique humide -> station de référence : Nantes
BBC : océanique dégradé humide -> station de référence : Niort
BEB : semi-océanique humide pyrénéen -> station de référence : Saint-Girons
BFC : semi-océanique humide nordiste -> station de référence : Charleville-Mézières

CAA : méditerranéen semi-humide -> station de référence : Nice
CAB : océanique atlantique semi-humide -> station de référence : La Rochelle
CCC : continental semi-humide à maximum printanier -> station de référence : Nancy
CDC : continental semi-humide à maximum automnal -> station de référence : Le Puy
CEC : semi-océanique semi-humide pyrénéen -> station de référence : Toulouse
CFC : océanique dégradé semi-humide -> station de référence : Paris

DAA : méditerranéen sec à maximum automnal -> station de référence : Toulon
DAB : sub-méditerranéen sec à maximum automnal -> station de référence : Carpentras
DBA : méditerranéen sec à maximum hivernal -> station de référence : Perpignan
DCC : continental sec à maximum estival -> station de référence : Clermont-Ferrand
DDC : continental sec à maximum automnal -> station de référence : Troyes
DFC : océanique dégradé sec central -> station de référence : Chartres

Bien entendu, certaines classes ne peuvent pas se superposer, donc voilà un récapitulatif de quelle sous-classe est applicable à quelle sous-classe :



En gris : correspondance impossible.

A lire de cette manière :
- Un climat à + de 1000 mm annuels ne peut compter au moins un mois <30 mm
- Un climat sans minimum ne peut compter au moins un mois <30 mm
- Il n'existe pas de climat méditerranéen (mois le plus sec <30 mm) comptant plus de 800 mm annuels

Etc, etc...

AAB : océanique hyper-humide méridional -> station de référence : Biarritz



ABB : océanique hyper-humide breton -> station de référence : Brest



AEC : semi-océanique hyper-humide pyrénéen -> station de référence : Pau



AFC : semi-océanique hyper-humide dégradé -> station de référence : Besançon



BAB : océanique atlantique humide -> stations de référence : Bordeaux



BAB : sub-méditerranéen rhodanien -> station de référence : Montélimar



BBB : océanique humide -> station de référence : Nantes



BBC : océanique dégradé humide -> station de référence : Niort



BEB : semi-océanique humide pyrénéen -> station de référence : Saint-Girons



BFC : semi-océanique humide nordiste -> station de référence : Charleville-Mézières



CAA : méditerranéen semi-humide -> station de référence : Nice



CAB : océanique atlantique semi-humide -> station de référence : La Rochelle



CCC : continental semi-humide sans maximum -> station de référence : Nancy



CDC : continental semi-humide à maximum estival -> station de référence : Le Puy



CEC : semi-océanique semi-humide pyrénéen -> station de référence : Toulouse



CFC : océanique dégradé semi-humide -> station de référence : Paris



DAA : méditerranéen sec à maximum automnal -> station de référence : Toulon



DAB : sub-méditerranéen sec à maximum automnal -> station de référence : Carpentras



DBA : méditerranéen sec à maximum hivernal -> station de référence : Perpignan



DCC : continental sec à maximum estival -> station de référence : Clermont-Ferrand



DDC : continental sec à maximum automnal -> station de référence : Troyes



DFC : océanique dégradé sec central -> station de référence : Chartres




Ces diagrammes permettent de caractériser la 2ème classe (donc la 2ème lettre accolée à chaque sous-classe). Chaque forme correspond à un type de saisonnalité pluviométrique.

Et il en ressort globalement 4 grands ensembles (avec des sous-ensembles bien sûr, d'où l'intérêt de prendre autant d'exemples) :

- Les régimes océanique et méditerranéen avec leur minimum estival et leurs maximums automnaux/hivernaux.
- Le régime continental avec son minimum hivernal et son maximum variable (souvent en fin de printemps ou fin d'été).
- Le régime océanique dégradé ultra-linéaire sans véritable maximum ni minimum.
- Le régime pyrénéen avec son minimum variable (souvent estival) et son maximum printanier.

A chacun de ces 4 régimes correspond une forme de diagramme (d'où l'intérêt des courbes que j'ai tracé pour relier les points de maximum) :
- Forme en creux, puis en pic de fin d'année (océanique/méditerranéen).
- Forme bombée (continental).
- Forme aplatie (océanique dégradé).
- Forme bombée puis aplatie (pyrénéen).

Classification finale :




Quelques classes supplémentaires ont été rajoutées vous le verrez...

Domaine méditerranéen : orange foncé à marron
DAB : sub-méditerranéen sec à maximum automnal -> station de référence : Carpentras
DBA : méditerranéen sec à maximum hivernal -> station de référence : Perpignan
CAA : méditerranéen semi-humide -> station de référence : Nice
DAA : méditerranéen sec à maximum automnal -> station de référence : Toulon

Domaine océanique : vert, jaune, orange clair
ABB : océanique hyper-humide breton -> station de référence : Brest
BBB : océanique humide -> station de référence : Nantes
CBB : océanique semi-humide breton -> station de référence : Saint-Brieuc
AAB : océanique hyper-humide méridional -> station de référence : Biarritz
BAB : océanique atlantique humide et sud-rhodanien -> stations de référence : Bordeaux, Montélimar
CAB : océanique atlantique semi-humide -> station de référence : La Rochelle

Domaine continental : bleus
BDC : continental humide nord-rhodanien -> station de référence : Lyon
CDC : continental semi-humide à maximum automnal -> station de référence : Le Puy
CDB : continental semi-humide méridional -> station de référence : Millau
BCC : continental humide à maximum printanier -> station de référence : Gourdon
CCC : continental semi-humide à maximum printanier/estival -> station de référence : Nancy
DCC : continental sec à maximum estival -> station de référence : Clermont-Ferrand
DDC : continental sec à maximum automnal -> station de référence : Troyes

Domaine pyrénéen : rose à violet
AEC : semi-océanique hyper-humide pyrénéen -> station de référence : Pau
BEB : semi-océanique humide pyrénéen -> station de référence : Saint-Girons
CEC : semi-océanique semi-humide pyrénéen -> station de référence : Toulouse
CEB : semi-océanique pyrénéen à minimum estival -> station de référence : Albi

Domaine océanique dégradé : gris à beige
AFC : semi-océanique hyper-humide dégradé -> station de référence : Besançon
BFC : semi-océanique humide nordiste -> station de référence : Charleville-Mézières
CFC : océanique dégradé semi-humide -> station de référence : Paris
DFC : océanique dégradé sec central -> station de référence : Chartres

Sources :

- Données pluviométriques mensuelles et annuelles : Météo France

- Classification complète : Astrid Neveu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site