La Cerdagne et ses alentours

Présentation générale

Relief des Pyrénées-Orientales :

Relief

Les "pays" :

pays-66.jpg

La Cerdagne

Intéressons-nous maintenant de plus près au plateau de la Cerdagne...

Superficie : 1086 km² (50,3 % en Espagne et 49,7 % en France)
Altitude : 1200 m en moyenne
Historique : la moitié Nord-Est a été cédée à la France en 1659, mais géographiquement (en suivant les barrières montagneuses alentours), toute la Cerdagne est en Espagne.
Remarques : avec 24 habs/km² c'est une des régions les moins peuplées d'Europe occidentale (ville la plus importante dépassant à peine 10.000 habs à la frontière franco-espagnole)

Relief :

topographie.jpg

[Ligne noire : limite de la Cerdagne / Ligne rouge : frontière France-Espagne]

Climatologie à la station de référence (Sainte-Léocadie, 1350 m d'altitude, 1981/2000) :

ste-leocadie.jpg

Précipitations annuelles : 580,2 mm
Mois le plus humide : 71,9 mm en Mai
Mois le plus sec : 21,7 mm en Février
Record de pluviométrie en 24 h : 100 mm le 7 Novembre 1982

Tmm annuelle : 9,5°
Tnm annuelle : 4,3°
Txm annuelle : 14,8°
Mois le + chaud : 18,2° en Juillet (Tnm : 11,8° ; Txm : 24,6°)
Mois le + froid : 2,3° en Janvier (Tnm : -2° ; Txm : 6,5°)

Jours de gel : 95,8 jours
Jours sans dégel : 5,6 jours
Jours de chaleur : 39,3 jours

Vous remarquerez donc la douceur du climat à cette altitude, surtout visible sur les Tx davantage que sur les Tn. Mais le phénomène le plus marquant est tout de même la sécheresse avec un cumul annuel parmi les plus faibles de France ! Si on corrige avec l'altitude, la même région située à une altitude de plaine serait tout simplement semi-désertique...

Cette sécheresse pluviométrique s'explique par la situation très abritée du plateau. En effet, comme cela est visible sur la carte topographique, le plateau est cerné de quasiment tous les côtés par des chaînes montagneuses qui bloquent les perturbations, quel qu’en soit leur provenance et la saison. De plus, le relief très plat (plateau) et la sécheresse de l'air limite la convection estivale, qui reste généralement cantonnée aux massifs environnants.

Une explication sur cartes sera sans doute plus claire...

Voilà un schéma de la situation par rapport aux reliefs :

config-cerdagne-1.jpg

Voilà cette situation face aux principaux apports pluviométriques hypothétiques :

config-pluvio.jpg

Et pour expliquer la sécheresse de l'air, le régime des vents dominants est également importante :

config-vents.jpg

Évidemment, la sécheresse pluviométrique couplée à des vents dominants secs entraînent un assèchement des sols importants, eux-mêmes accentuant la sécheresse de l'air, etc, etc. Celle-ci s'explique par 5 facteurs :

- la sécheresse pluviométrique
- une période de gel d'environ 3 mois (3 mois complets mais seulement la nuit évidemment)
- la sécheresse pluviométrique atteint son pic en hiver durant la période de gel
- les 2 vents principaux sont secs quel que soit leur effet thermique
- l'ensoleillement y est le + élevé de France (estimé à 3000/3100 h annuelles)

En raison de son régime pluviométrique typique des climats d'abri (maxima en Mai/Juin et minima en hiver), la période la plus verdoyante est le début de l'été.

Régime pluviométrique

Pluviométrie annuelle :

pluvio-annuelle.jpg

En terme de cumul annuel, on remarque donc une grande disparité des précipitations essentiellement le long de la chaîne pyrénéenne avec dans le détail :

- un minimum sur le "plateau" de la Cerdagne à proprement parler avec moins de 600 mm
- 2 zones relativement sèches que sont la plaine du Roussillon ainsi que le reste de la Cerdagne
- Puis vient le Conflent au centre du département et la région des Corbières au Nord avec une pluviométrie "moyenne"
- Celle-ci devient plus importante sur les massifs du Capcir, mais reste modérée vu l'altitude moyenne
- Et enfin vient le Vallespir au Sud qui cumule + de 1000 mm par an, l'écart avec le reste du département étant surtout sensible au printemps et en été (cf. cartes correspondantes).

Pluviométrie de l'hiver :

pluvio-hiver.jpg

Pluviométrie du printemps :

pluvio-printemps.jpg

Pluviométrie de l'été :

pluvio-ete.jpg

Pluviométrie de l'automne :

pluvio-automne.jpg

Pour cerner de + près le Vallespir très arrosé, et en constatant que les cumuls printaniers et estivaux y sont particulièrement importants, on devine facilement le facteur convectif de ces précipitations, le secteur est donc une sorte de "cuvette à orages", les massifs bordant la partie Sud étant particulièrement abruptes sur cette partie de la chaîne pyrénéenne. De plus, les épisodes méditerranéens pénètrent sans problème à l'automne et il se produit le même phénomène de blocage orographique que lors des orages printaniers et estivaux. Le fait que la différence avec le reste du département soit moins importante à la saison hivernale, justifiée par le fait que l'intégralité du département est plutôt protégé des perturbations atlantiques, donne une importance d'autant plus importante aux précipitations du reste de l'année, et donc à leur caractère la plupart du temps torrentiel (par effet orographique).


Épisodes méditerranéens marquants

25 et 26 Octobre 1891

26 Octobre 1915 :

Les relevés de Perpignan :
- 464 mm en 59 heures
dont 435 mm en 24 h
350,6 mm en 12 h, le 26 entre 6 et 18 h
290,6 mm en 9 h
117,6 mm en 3 h

Cumuls sur 2 jours (25 et 26 Octobre) :

26-10-1915.jpg

16 au 20 Octobre 1940 :

A Saint-Laurent-de-Cerdans :
- 150 mm le 16
- 1000 mm le 17
- 400 mm le 18
- 300 mm le 19
- 80 mm le 20
Soit un total de 1930 mm en 5 jours

Cumuls sur 5 jours :

octobre-1940.jpg

5 au 7 Octobre 1959 :

Cumuls sur 2 jours (5 et 6 Octobre) :

5-au-7-10-1959.jpg

6 Octobre 1965 :

De très fortes pluies se sont répétées sur les mêmes secteurs 7 fois en 3 semaines: les 6, 7, 8, 9, 10, puis, les 15 et 25 octobre.

Trois de ces épisodes ont déversé chacun plus de 200 mm sur le secteur d'Argelès et la Côte vermeille: les 9/10, 15 et 25.

11 Octobre 1970 :

Le 11, une large partie de l’Aude et des Pyrénées-Orientales reçoit plus de 150 mm avec plus de 200 mm sur la Montagne Noire (Castans : 215 mm), la haute vallée de l’Aude (Couiza : 210 mm) et sur les Pyrénées : 220 mm à Valmanya et 232 mm à Prats de Mollo.

Cumuls sur les régions concernées du 6 au 11 Octobre 1970 :

6-au-11-10-1970.jpg

11 et 12 Janvier 1981 :

Total des précipitations en 48h :
- 140 mm à Port-la-Nouvelle
- 130 mm à Perpignan

Ces précipitations se produisent sous forme de neige collante avec :
- 55 cm à Carcassonne
- 40 cm au Canet-en-Roussillon
- 40 cm au Perthus

6 au 8 Novembre 1982 :

Sur 3 jours :
- 610 mm à Py
- 344 mm à L'hospitalet (Ariège)

-> Crues sur de nombreux cours d'eau dont le Tech.

Carte des cumuls sur 3 jours :

6-au-8-11-82.jpg

30 et 31 Janvier 1986

Épisode de neige collante sur le Sud-Est du pays, les cumuls pluviométriques sont de l'ordre de 100 à 150 mm.

Épaisseur de neige :
- Plus de 2 mètres sur les sommets du Canigou et du Carlit
- 1m50 sur les Corbières
- 40 cm au Boulou

Carte des cumuls sur 2 jours :

30-et-31-01-86.jpg

13 Octobre 1986 :

En quelques heures (de 12h à 19h), il est tombé généralement de 300 à 400 mm dans le secteur du Canet-en-Roussillon, ainsi qu'au Perthus.

Carte des cumuls sur la journée :

13-10-86.jpg

3 Octobre 1987 :

Cumuls en quelques heures :
- 385 mm à Banyuls sur mer

Cumuls du 2 au 4 Octobre :
- 426 mm à Banyuls sur mer (dont 305 mm pour la seule journée du 3)

Cartes des cumuls du 2 au 4 Octobre :

2-au-4-10-1987.jpg

26 Septembre 1992 :

4 jours avant se produisait la catastrophe de Vaison-la-Romaine.

Cumuls :
- 324 mm au Mont-Hélène
- 312 mm à Cazouls-les-Béziers
- 292 mm à Narbonne

Carte des cumuls sur la journée :

26-09-1992.jpg

12 au 13 Novembre 1999 :

Cumuls sur 2 jours :
- 622,4 mm à Lézignan
- Plus de 400 mm sur les Fenouillèdes

Carte des cumuls sur 2 jours :

12-11-1999.jpg

24 Août 2002 :

- 184 mm à Torreilles
- 67 mm à Perpignan
- 47 mm à Alenya

Carte des cumuls :

24-08-2002.jpg

17 Octobre 2003 :

Cumuls :
- 171 mm à Perpignan au pont Joffres

Carte des cumuls sur 2 jours (16 et 17 Octobre) :

17-10-2003.png

16 Novembre 2003 :

Cumuls sur 2 jours :
- 210 mm à Fitou
- 165 mm à Montpellier
- 164 mm à Narbonne

12 au 14 Novembre 2005 :

Cumuls sur 3 jours :
- 240 mm à Padern
- 239 mm à Tautavel
- 160 mm à Perpignan

26 et 27 Décembre 2008 :

Cumuls :
- 213 mm à Opoul
- 185 mm à Perpignan

Carte des cumuls sur 2 jours :

26-au-27-12-2008.jpg

10 et 11 Octobre 2010 :

Cartes des cumuls sur 2 jours :

10-et-11-10-2010.jpg

12 au 15 Mars 2011 :

Cumuls :
- 508 mm à Castanet-le-Haut
- 476 mm au Mont-Aigoual
- 390 mm à Fraisse-Murat
- 304 mm à Maliver-Haut
- 287 mm à Caixas

Carte des cumuls sur 4 jours :

12-au-15-03-2011.jpg

19 au 21 Novembre 2011 :

- 120 à 150 mm en 3 h sur la côte Vermeille
- 150 mm à Perpignan en 6 h

Sur 3 jours :
- 182 mm à Banyuls
- plus de 200 mm sur Perpignan

Carte des cumuls sur 3 jours :

19-au-21-11-2011-1.jpg

[Source : Météo France - Pluies Extrêmes]

Sources :

- Données générales (hors climatologie) : Wikipédia

- Données Sainte-Léocadie + cartes et données épisodes méditerranéens : Météo France

- Données stations Pyrénées-Orientales : Sophys

- Réalisation complète : Astrid Neveu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site